GRADIENTS: INSIDE THE INTERNET RAINBOW

2

1

Pas de commentaire

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

La Gazette du Mauvais Gout présente sa première exposition, GRADIENTS: INSIDE THE INTERNET RAINBOW, dont le thème est le dégradé dans le Net Art, exposition qui aura lieu à partir du 1er Juin 2012 à Casablanca au Maroc, avec le programme Mastermind.

Je remercie du fond du coeur Mehdi Hadj Khalifa, Anne Laurence Sowan et le programme Mastermind d’avoir eu la gentillesse de me donner ma première chance en tant que commissaire d’exposition.Je tiens aussi à remercier  Styron Lundberg pour avoir fait l’artwork de l’affiche.

Les artistes participants sont:Chris Timms Jeremy Couillard Maude Kasperzak Eilis Mcdonald Ricardo Juez & Silvia Blanchi Will Rockel Travess Smalley Adam Cruces

Ci dessous mon texte de commissariat.

 

INTRO

Nous vivons encore Internet comme une nouveauté, même si Internet a couramment intégré nos vies depuis des années. Le Net Art, bien qu’il soit en train d’intégrer les collections des musées et de se propager à travers des expositions, dont celle ci est la première en Afrique du nord, est encore vu comme un ovni et un micromouvement dans le monde de l’art contemporain. Selon l’artiste Marisa Olson, nous vivrons dans quelque temps, une période « Post Internet ». Une période où Internet ne sera plus vu comme une nouveauté, mais comme une banalité et où Internet sera perçu comme le plus grand des musées. Le monde de l’art changera, obligé d’évoluer grâce au partage d’art et d’images sur les réseaux sociaux. Les règles de l’art évolueront et on intégrera alors l’idée qu’il n’y a pas une seule copie originale d’une œuvre.

L’exposition, Gradients : Inside the Internet Rainbow, rassemble dans le cadre du programme Mastermind, à Casablanca, des œuvres digitales de « Young Internet Based Artists » autour du thème du dégradé, thème actuellement très présent dans le Net Art. Les dégradés sont souvent crées avec l’aide de Photoshop, logiciel clef pour les artistes qui travaillent le format digital. Les dégradés sont détournés ou utilisés pour alimenter des paysages digitaux. (vidéos, page web, GIFS) Le Net Art et le courant « New Aesthetic » sont encore des mouvements encore fouillis et on ne parle pas encore de sous courants. Ceci dit si je devais hashtager l’exposition, je la qualifierais de # Web Surréalisme, de # Web Psychédélisme ou encore d’ #Internet Rainbow Art Rave. Venez surfer le web arc en ciel!

 

A PROPOS DU NET ART
Net Art, Internet Art, Web Art, Digital art, New media Art, nous voilà donc en 2012, perdu dans une soupe de mots pour décrire un nouveau courant artistique. Un art nouveau? On pourrait penser que c’est vrai, mais ce ne l’est pas tout à fait. Un art émergent ? Évidemment !

Selon Joséphine Bosma, critique d’art spécialisée dans le Net Art, nous en serions donc à la cinquième génération d’art Internet. La première couvée aurait été la génération pré-internet qui aurait exploré les fonctionnalités du fax, du vidéotex ou du minitel. Ceci dit, le véritable premier boom du Net.Art (Net dot Art)-notez le point- aurait eu lieu dans les années quatre vingt dix, avec comme leader du mouvement Vuk Ćosić, Jodi.Org, Alexei Shulgin, Olia Lialina et Heath Bunting. Dans ce net Web.1.0, nait l’idée d’une diffusion artistique démocratique. Quelques galeries virtuelles virent le jour et tout un de déclinaisons du Net.Art, tel que le Spam Art, l’ E-mail Art, L’Art Hackitvism et l’ASCII eurent un bref succès dans le monde de l’art contemporain.

Mais qu’est ce que le Net Art ? Et surtout, qu’est ce que le Net Art en 2012 ?

Le terme est encore un grand fourre-tout. Il couvre un tas de techniques artistiques différentes, allant de l’utilisation du code HTML, en passant par le GIF, la peinture par logiciel, le JPG, la création 3D à partir de mondes virtuels, à la vidéo, etc. Le Net Art bien que souvent, n’est pas forcément toujours digital, une œuvre peut questionner Internet et ses fonctionnalités sans avoir été crée via le web ou même sur un ordinateur. Ceci dit, pour que l’œuvre trouve sa place dans le rayon du Net Art, l’artiste doit utiliser Internet et donc les réseaux sociaux comme outil de diffusion. L’identité d’un Net artiste est définie non seulement par ses œuvres, mais aussi énormément par le partage de ses œuvres à travers le web et dans la communauté Net Art.

Nous voici donc dans l’ére du Web 2.0 en 2012. Le climat du web a changé, celui ci n’est plus réservé à une bande de nerds. Ceux qui font parler d’eux sont désormais les YIBAs, « les Young Internet Based Artists ». Ils sont jeunes, ont entre 16 et 30 ans, ont grandi avec internet, jouent avec l’esthétique de ses débuts, questionnent et déconstruisent le World Wide Web et sont avide de nouvelles technologies. Et surtout-point très important- ils partagent leur art à outrance via Facebook, Twitter ou Tumblr. La diffusion sur ce genre de plateforme permet une diffusion internationale et une reconnaissance sans passer par le monde des institutions. Le Net Art retrouve un nouveau souffle. L’idée de vendre cet « art non palpable » comme des GIF ou des sites Internet voit le jour. Les galeries virtuelles pullulent et l’idée « de sortir le web du web » devient populaire, grâce aux expositions « Bring Your Own Beamer » crées par l’artiste Rafael Rozendaal où n’importe qui peut venir exposer sa vidéo, ses GIFS ou sa page web avec son projecteur. On parle désormais de New Aesthetic car, ce qui relie tout ces artistes, ce ne sont pas des convictions politiques, mais belle et bien une esthétique partagée, une esthétique post-moderne 2.0 nouvelle.

 

Pour rejoindre l’évenement Facebook et voir tous les détails,c’est ici.
Texte: Dora Moutot
Image: Styron Lundberg 




LE REVIVAL MEMPHIS MILANO

Connu pour ses couleurs primaires ambiance “Fisher Price” et ses formes asymétriques et graphiques, le style « Memphis Milano », courant de design et d’architecture post-moderne des années 80 opère un discret, mais sérieux come back.

DES GATEAUX DÉLICIEUSEMENT MÉCHANTS

Aux chiottes “Happy Birthday” et “Congratulations”! Et si le gâteau devenait un média pour exprimer sa colère et son humour pince sans rire?

CUISINIER AVEC DU SPERME

Est ce plus dégoutant que le lait après tout? Plusieurs livres de recettes sont sortis. On en parle!

JELLO SALADES ET RECETTES ABSURDES DES 60′s

Parce que ce qui paraissait appétissant à l’époque a l’air vraiment gerbant aujourd’hui!

LA MALADIE DE PEAU COMME ART

Une plongée étonnante dans le monde de l’illustration vintage médicale de maladies! Ou quand les maladies de peaux deviennent art.

SHOPPING: DOT.COMME

Le E-shop mode le plus génial du web! De la mode, de la vraie, de la folle, de l’absurde!

ART: YOKO HONDA

Yoko Honda, comme je t’aime! La Gazette du Mauvais Gout aimerait vivre dans ses peintures couleur 80!

PORCELAINE KITSCH 50′S.

Mon obsession du moment, la porcelaine trop cute des années 50 et ses marques cultes. Laisse tomber, Hello Kitty c’est à peine Kawai à coté!

ART: MAIKO GLUBER

Bijoux + Net art + dégradé = Orgasme de Net Art Fashionista! ( Tiens, ca mériterait un article sur ce profil de meuf!). C’est à l’artiste berlinoise Maiko Gubler qu’on doit ces merveilles.

ART TREND: POST JAPAN

L’une des plus grosses tendances visuelles de Tumblr vient d’être cristallisée sous le terme “Post Japan” ( allez savoir!)

ART: REBECCA MORGAN

Parce que je suis sure, que toi aussi, fille sensible, parfois tu te sens un peu pourrie comme ca, comme les personnages de Rebecca.

CUTE DOCUMENTARY: GAP TOOTHED WOMEN (1987)

Le documentaire sur les dents du bonheur le plus mignon de tous les temps.

TUMBLR: YOUR DICK LOOKS GREAT IN THOSE HEELS

Un tumblr très utile. Vous devriez tous essayer, hommes.

MUSIC: HANNAH DIAMOND

Hannah Diamond du Label PC MUSIC, est le mélange parfait entre Britney Spears, la J-POP, la musique “post ringtone”/ Chipmunk! ( Que celui qui n’aime pas la musique Chipmunk et qui visite ce site, brule en enfer!) Parce que c’est vraiment LA JOIE.